fbpx
Article 0
+41 (0)76 776 90 77 info@fooditalia.ch

Anais Smoked Beer 6,4% 33cl Flea x 12

CHF59.90

Bière artisanale ambrée pur malt produit avec 100% de malt d’orge, profil aromatique important, notes fumées, avec un goût intense, sec, légèrement amer et un arrière-goût de caramel et de noisette donné par l’utilisation de malts spéciaux, mousse compacte, crémeuse et dense.

Non filtrée, non pasteurisée, haute fermentation et refermentation en bouteille. 
Taux d’alcool: 6,4% vol.
Température de service: 8 / 10 degrés C

Ingrédients: Eau de Gualdo Tadino, malt d’orge, houblon, levures.

Accompagnements conseillés : 

Anaïs s’accompagne parfaitement avec des fromages affinés ou des fromages au goût intense et piquant, avec du poisson fumé et, comme l’enseigne la tradition allemande, avec un excellent jarret de porc.

Emballage : 12 x 33cl

En stock

Liste de souhaits
Liste de souhaits
Catégories : , Étiquettes : ,

Description

Pour la production des bières, Flea utilise du malt d’orge de leur propre production, cultivé dans les jardins adjacents à la brasserie, et du malt de blé, sans aucun processus de filtration et de pasteurisation. Il s’agit donc de bières artisanales en bouteille dans le but de préserver au maximum leurs caractéristiques sensorielles d’origine, sans ajout d’additifs chimiques. D’autres matières premières, comme le houblon, la levure et le sucre, sont achetées exclusivement auprès de fournisseurs soigneusement sélectionnés. L’eau est de source de Gualdo Tadino.

Histoire 

Les fragrances et les parfums enivrants de l’Orient viennent à l’esprit, pendentifs en or, grains d’argent et rubans de violet, essences exotiques de myrrhe et d’encens, fruits de cèdre et plantes mandragola, juste pour prononcer le nom D’Anaïs. C’est ce à quoi le jeune Frédéric a dû penser dès qu’il a vu le cousin de sa nouvelle femme. Unis en mariage en novembre 1225, principalement à des fins diplomatiques, avec Yolanda de Brienne qui lui avait apporté la couronne de Jérusalem, l’empereur était fasciné par les femmes de son entourage, et en particulier par Anaïs, cousine de la mariée, yeux noirs et corps d’odalisca qui portait avec lui la mémoire des terres lointaines, de la Syrie, du Liban et de l’île Chypre. Avec elle – et non pas avec le trop jeune et aigre Yolanda – Frederic a passé sa nuit de noces et a insisté sur une relation de plaisir et de volupté.
Mais Anaïs était trop indomptable et volontaire pour accepter d’être seulement un objet exotique de plaisir, destiné à un avenir concubin. Elle s’enfuit et abandonna le souverain, qui pour sa belle et insaisissable ” Fleur de Syrie ” écrivit une lamentation émouvante d’adieu, dans l’attente inutile de son retour.

Informations complémentaires

Poids 9800 g

Vous aimerez peut-être aussi…