+41 (0)76 776 90 77 info@fooditalia.ch

Qu’est-ce que c’est ?

La bonne pratique agricole (BPA) ou Good Agriculture Practices (GAP) est un ensemble de règles pour une gestion eco-compatible des activités agricoles qui a pour but de produire un produit de qualité. Le décret ministériel du 19 avril 1999 définit les règles comme « l’ensemble des méthodes de cultivation qu’un agriculteur diligent emploie dans la région intéressée. »

Objectifs :

Les champs sont tenus depuis toujours avec l’imposition d’un « agriculteur diligent », cette attention est valable sur toute la filière de la fabrication des pâtes.

Les objectifs de la BPA sont :

  • respecter les ressources naturelles (air, eau, terrain) à travers l’optimisation des interventions agronomes et en rationalisant les inputs externes
  • produire une matière première de qualité, idéal au processus de transformation
  • garantir la sécurité alimentaire du produit final

Les accomplissements de tels objectifs passent à travers le monitorage continu des cultivations et l’exécution des normes d’autoréglementation du processus de production.

Que fait-on ?

  • Nous étudions les caractéristiques des terrains et leurs réponses aux diverses cultivations, de façon à respecter les temps et choisir la cultivation la plus adaptée
  • Nous alternons les cultivations pour maintenir/améliorer la fertilité du terrain et nous semons notre blé dur après les cultivations amélioratrices (herbes médicales, trèfle, petites fèves, petits pois, pois chiches) ou cultivation de rénovation (tournesol, colza)
  • Nous utilisons des semences certifiées et choisissons les variétés de blé dur qui s’adapte mieux au territoire et au processus de fabrication des pâtes artisanales
  • Pour chaque variété de blé, nous semons dans les périodes plus adaptées les justes quantités de semence en fonction des conditions pédoclimatiques et nous utilisons les équipements les plus adaptés
  • Nous planifions en quantité et temps les apports des éléments nutritionnelles sur la base des analyses du terrain et des exigences de la plante, dans le respect des normes de durabilité environnementale
  • Nous contrôlons de manière Eco compatible les mauvaises herbes, en ayant recours le plus possible à des travaux mécanique-agraire : hersage, arrachage, faux-semis et nettoyage. Nous utilisons des molécules chimiques de synthèse seulement dans les cas extrêmes et dans le respect du Plan d’Action Nationale pour l’utilisation durable des produits phytopharmaceutiques
  • Nous défendons les plantes des maladies à travers des actions du type préventif comme l’utilisation de variétés tolérantes et résistantes. Quand le risque dépasse le seuil de tolérance des interventions, nous effectuons des traitements de défense, avec des produits prévus par le PAN, en garantissant zéro résidu sur la graine. Nous vérifions ces résultats à travers des analyses multi résiduelles constantes
  • Nous cueillons le grain seulement lorsque qu’il a atteint un degré d’humidité adapté à la conservation. Une fois le blé battu, nous le nettoyons, le stockons dans une structure dédiée et nous le conservons avec la technique du froid sans avoir recours à des traitements chimiques

Les décisions que nous prenons depuis le labourage du terrain jusqu’à la récolte des grains, sont assistés par un service digital (Système de Support des Décisions – DSS), qui nous fournissent des résultats sur chaque opération culturale, en raison des informations climatiques, agronomiques et variétales.

Se valoir de la Bonne Pratique Agricole (BPA) signifie avoir un vision d’ensemble de notre système agricole qui nous permet de réaliser l’objectif de durabilité environnementale, économique et sociale.